27 avril 2007

Working girl

A l'heure de choisir un candidat pour la France du futur, voilà qu'il me prend de vous parler du passé et de ces bonnes vieilles années 80, auxquelles je voue un culte douteux !
A deux ans près d'ailleurs j'aurais pu réellement appartenir à cette décennie, en naissant un 1er novembre 1980 (ce qui me donnerait aujourd'hui 2 ans de sursis face à la trentaine), mais non ! il fallait que j'appartienne aux années 70 et que je vive les suivantes avec un recul d'enfant. Aussi de cette époque il me reste peu. Pourtant je ne vous cacherais pas une certaine fierté à l'idée d'avoir connu la mode fluo, Madonna en vulgaire poupée frou-frou et fêté le bicentennaire de la Révolution Française ! De même, je me fais toujours une joie de revoir "Working girl", cette "business story" solidement enracinée dans les eighties et coincée entre les Twin Tower. Ah ! l'esprit 80 ! La déferlente de gadgets japonnais, les revers aux jeans et les socquettes, les coiffures explosives à la Cindy Loper et la "mulet'" touch façon Georges Michael, icône du groupe Wham !
Sur cette lancée j'allais oublier l'incontournable et célébrissime chaussure de fitness, LA Reebok Freestyle, plebiscitée par la working girl des années 1980 ! En inconditionelle de Melanie Griffith, j'ai cédé à la freestyle mania ! Seulement en France, exit la mode des années passées ! Aucun moyen de trouver des bottillons d'aérobic ! Tel un martien qui rentre en contact avec l'autre monde j'ai trouvé un Texan (incroyable, je sais... et en plus pro Bush peut-être !) désireux de me refourguer une paire (merci ebay).
Un vrai phénomène ces pompes roses ! Mes acolytes de salle de sport en perdent presque la vue (à moins qu'ils se disent à eux mêmes "comment est-ce possible en 2007 ?")! Même mon neveu de 3 ans et demi à voulu que je les lui montre par webcam !
Que voulez-vous c'est un défaut d'historien de se raccrocher au passé et de vouloir transmettre coute que coute les us et coutumes !

1 commentaire:

mumu, la grande fille a dit…

J'oubliais quand même le meilleur : cette année la Fresstyle fête ses 25 ans... du coup on ne va plus du tout galérer pour les trouver : elles font l'objet de nombreuses réedition, en toutes les couleurs d'origine et même customisées par des artistes. Maintenant c'est sûr j'ai du flair et je sens les modes ! Pas si ringarde donc !